Ces 4 stations balnéaires où les prix de l’immobilier dépassent 10.000 €/m²

Cet article a été initialement publié sur ce site.

La saison estivale est à son apogée. L’occasion pour la Fédération Nationale de l’Immobilier (Fnaim) de dresser un bilan du marché immobilier dans les stations balnéaires. Au total, 480 communes ont été recensées. Depuis la sortie de la crise sanitaire, elles attirent de plus en plus les Français et les pics de chaleur fréquents dans l’Hexagone pèsent dans leur désir d’acquérir un pied-à-terre en bord de mer.

Premier constat: les quatre communes les plus chères de France sont des stations balnéaires. À Saint-Jean-Cap-Ferrat (06), Ramatuelle (83), Saint-Tropez (83) et Lège-Cap-Ferret (33), les prix de l’immobilier atteignent des records, loin devant ceux de Neuilly-sur-Seine (92) et de Paris. Comptez 16.500 € le mètre carré à Saint-Jean-Cap-Ferrat, environ 14.000 € à Ramatuelle, 13.500 € à Saint-Tropez et 11.700 € à Lège-Cap-Ferret et «seulement» environ 11.200 euros pour la commune des Hauts-de-Seine et 10.700 euros pour la Ville Lumière.

Un effet post-Covid

«On constate clairement un «effet post-Covid» sur les stations balnéaires», explique Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim. «Comme on l’a constaté pour les villes moyennes, les Français sont à la recherche d’évasion, d’espace et de nature à l’issue de cette crise sanitaire. Plus que jamais, s’extraire des grandes zones urbaines est une priorité», analyse-t-il.

Le prix au m² est plus élevé dans l’ensemble des stations balnéaires que dans le reste de l’Hexagone en moyenne: il s’élève à 4467 €/m² au 1er juin contre 3020 €/m² sur le reste du territoire français. Le prix dans les stations balnéaires a également davantage augmenté sur un an: +13% contre +7,7% pour la France entière. Il convient d’avoir en tête que 47% des biens en station balnéaire sont des résidences secondaires contre 10% dans le reste du pays. Il s’agit donc d’une clientèle spécifique.

» LIRE AUSSI – La résidence secondaire a de nouveau tout pour plaire

C’est en Normandie et en Bretagne que les prix sont le moins élevés sur le littoral: ils sont compris entre 3400 et 3500 euros/m². Toutefois, l’immobilier coûte de plus en plus cher du côté de la Manche. Avant la crise sanitaire, les prix avaient grimpé de 5,2% sur deux ans. Après, l’augmentation a sextuplé: +30,6% (sur deux ans). Dernier enseignement: dans toutes les stations balnéaires, ce sont essentiellement les maisons qui tirent les prix vers le haut. En moins de 2 ans, depuis juillet 2020, leurs prix ont progressé de +28% contre +20% pour les appartements des stations balnéaires.

5/5 - (12 votes)
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Laurent

Laurent

Call Now ButtonESTIMATION GRATUITE